Le Monde de Flore

Mama, Yoga & Autoconstruction...

Une maison est née !


Il est 4h30 du matin et je me confie à cette lune pleine et brillante qui sera peut être la plus mémorable de ma vie. Hier soir, après 30h de travaux en deux jours, une vingtaine de proches mobilisés (un grand MERCI), nous avons fini de lever la maison. Vendredi soir, il n'y avait qu'une dalle. Dimanche soir, les murs du bas, le plancher de l'étage, les murs du haut, et la charpente. Incroyable ! Une maison est née sous la lune. Notre sanctuaire. Et depuis 3 jours, nous sommes dans un état second. Il y a la fatigue, certes. A peine 10 heures de sommeil en 48h. Il y a la chaleur qui nous a assommés. Il y a aussi cette ébullition, cette frénésie, chacun affairé à sa tache. Mais en plus, l'immense excitation. Je me souviens : enfant, quand je ne pouvais pas dormir la veille de Noël trop impatiente de recevoir mes cadeaux... C'est exactement la même sensation, mais x10 ! Ce weekend, j'ai reçu une maison ! NOTRE maison. Après des heures et des heures de réfléxion, visualisation, négociations, depuis que nous créions les premières croquis il y a trois ans... WAW ! Perfect timing : cette semaine, nous avons fêté nos 4 ans avec Martin. Quel bel anniversaire ! Et très tard hier soir, après avoir débouché la bouteille avec la famille qui était là pour nous aider, après que tout le monde soit partis et Loup bien endormi, nous sommes montés tous les deux tout en haut, assis au bord du futur balcon, les pieds dans le vide, face à ces belles montagnes délicatement illuminées par la lune... 4 ans, c'est pas si long, mais waw on en a traversé des péripéties ensemble. Une grossesse imprévue, la projection brutale dans la parentalité, une naissance à la maison aussi magnifique qu'intense, un baby blues monumental, l'ouverture d'un centre de Yoga, un confinement, un papa au foyer pendant deux ans, un deuxième confinement, un déménagement dans une campagne presque inconnue, un troisième confinement, un fils magnifique mais qui ne s'arrête jamais, une année (et plus) en mobile home, un looong hiver à trois dans 27m2, et un chantier entier géré uniquement par.... nous. Et après tous ces hauts et bas, tous ces défis, on est toujours là. On s'est dit tous les deux qu'on pouvait quand même être fières de nous. Que malgré tout, on fait une bonne équipe. J'imagine que la Vie le savait en nous assemblant presque contre notre gré. Sans nous demander notre avis, lorsqu'Elle a planté une petite graine dans mon ventre il y a presque 4 ans, j'imagine qu'Elle savait bien qu'on ferait des grandes choses tous les trois. Cette nuit plus que jamais, mon coeur est grand ouvert en pensant à cette magnifique personne qui partage ma vie. Et même si parfois c'est très difficile de l'exprimer, je voudrais poser ici ce profond respect que j'ai pour lui. Cette grande tendresse, cette grande admiration. Si mes mots ont souvent du mal à sortir, je sais que mes actes et mes regards parlent aussi. Alors même si parfois, c'est dur la vie à deux, c'est dur la vie de parents, c'est dur de trouver l'équilibre, et que l'un comme l'autre on a failli explosé des dizaines de fois... c'est l'heure aujourd'hui de quand même admettre qu'on ne s'en sort pas si mal. L'aventure continue, et je me sens infiniment reconnaissante de pouvoir la vivre aux côtés d'un tel homme. Ça y est, il est 5 heures et des poussières, et l'éclipse lunaire commence. Je m'en vais tout en haut de la maison pour admirer le spectacle. Oui, elle est vraiment mémorable cette pleine lune.


Je posterai plus de photos bientôt ! ;)