Le Monde de Flore

Mama, Yoga & Autoconstruction...

Lettre à 2021

2021 tu m’auras amenée sur le chemin d’une autre vie…

Une vie attendue, désirée, rêvée.

Une vie simple et lente.

2021 tu as été un tournant pour nous trois, puisque nous avons quitté Toulouse et avons installé tous nos rêves dans ce petit coin de terre au pied des montagnes.

Il y a un an encore, il n’y avait rien de plus là-bas que quelques vieux arbres, deux vieux abris délaissés, et le ruisseau qui coulait derrière.

2021, tu as apporté la vie et la fertilité dans ce sol. Tant de graines sont devenues plantes - qui déjà nous nourrissent aujourd’hui chaque jour.

Grâce à toi, 2021, je me suis rapprochée de la Terre comme j’en sentais l’appel.

Ton printemps a fait éclore un petit endroit dédié à la Magie de la Vie.

Mon petit endroit rien qu’à moi.

Dans mon Tipi, je célèbre, je ressens, j’écoute, j’observe, je me dépose.

Dans mon Tipi, je fais partie de cette danse, avec le soleil, les arbres, les oiseaux, la pluie, les fleurs, le ruisseau, les montagnes.

C’est grâce à cette danse et à ces longs moments de silence, que j’ai pu doucement trouvé l’équilibre.

2021, c’est définitivement toi qui m’a fait trouvé l’Équilibre.

L’équilibre entre toutes mes casquettes : celle de Mère, celle de Femme, celle de professeure de Yoga, de gérante de centre, de Fille, de Sorcière, d’Amoureuse, d’Amie.

Entre Toulouse et l’Ariège, j’ai trouvé un rythme idéal pour laisser la place à toutes ces facettes de moi-même.

2021, tu m’as sortie doucement du tourbillon de la maternité.

J’ai relevé la tête de l’eau, je me suis (presque) débarrassée de cette culpabilité puante…

J’ai fait le deuil de la mère parfaite.

Et même si quelques blessures sont encore trop profondes et qu’il y a encore parfois des images, des sensations (de l’allaitement, de la fatigue extrême, de la perte totale de repère et de confiance) qui jaillissent et qui me tordent le ventre à la hauteur d’un syndrome post-traumatique, j’arrive à reprendre le dessus et je sais qu’un jour viendra le temps de soigner ces blessures.

Mais c’est encore trop tôt, trop à vif.

Je pense que c’est avec toi, 2021, que j’ai enfin réussi à me sentir et me définir Mère.

Il aura fallu deux ans !

L’énorme cadeau que tu nous a fait, 2021, c’est la rentrée à la crèche.

Pour Martin et moi, bien sûr, des moments rien qu’à deux (ou tout seul !) on n’en avait jamais eu pendant deux ans.

Mais pour Loup aussi, on a compris que plus il voyait de monde plus il était heureux !

2021, tu as fait découvrir à Loup l’Amitié.

Se lever le matin en demandant « Noah sera à la crèche? » et si oui, vite, vite se dépêcher pour se préparer.

Deux petits bonhommes hauts comme trois pommes collés comme cul et chemise… waw !

Et nous aussi, 2021, tu nous as fait découvrir de nouvelles belles amitiés, dans ce nouveau pays.

Et puis quand je pense à toi, 2021, j’ai tous ces partages qui me reviennent en tête et qui me donnent le sourire. Toutes ces pratiques, ces élèves, ces OM ensemble… Tous ces moments de silence, pendant vos savasana finales, émue de gratitude.

Et puis bien sûr, je pense aussi à nos quelques Cercles de Femmes.

2021 tu m’as donnée l’honneur de créer ces espaces d’écoute et de bienveillance.

Et ces 16 femmes qui sont dans mon cœur, que je trouve tellement belles dans leur cheminement, leurs blessures, leur vulnérabilité.

Oui décidément, 2021 tu m’as choyé, et je me sens profondément honorée et chanceuse.

Même si je ne sais pas où tu mène le Monde, et parfois ça me désespère… Mais j’essaye de ne pas rester dans le doute, je veux garder confiance en toi, et en 2022 qui te suit.

Depuis 2020, tout s’accélère et les consciences s’ouvrent. Je sais que 2022 sera encore plus dur, car les anciens schémas doivent casser et voler en éclat, et parfois l’Homme est brut de décoffrage… mais cette fracture est nécessaire au passage vers une nouvelle aire.

Alors en 2022, plongeons encore plus au plus profond de nous. Trouvons notre lumière, notre sagesse. Cultivons la bienveillance, l’amour de soi et de l’autre. Revoyons nos priorités, osons changer nos cadres et nos habitudes et laissons de côté ce qui n’est plus aligné avec qui nous sommes. Écoutons notre cœur, nos ressentis, nos émotions. 2022, ce sera FOU ! Alors enracinons-nous, et tenons fort nos proches avec nous pour ne pas tous se laisser souffler par la tempête…